La dernière édition du Salon Rétromobile fut, comme chaque année, haute en couleur. Comme le veulent désormais les us et coutumes, la ville lumière s'est transformée le temps d'une semaine en capitale mondiale de l'automobile d'époque et de la passion mécanique.

Il a ainsi pu être retrouvé les éternels stands des différents marchands et commerçants, affluant de toute l'Europe, proposant leurs véhicule à une véritable marée humaine de passionnés, amateurs et collectionneurs.

Véritable preuve de l'importance de la passion automobile dans la société actuelle et du retour de la recherche de véritable sensation de conduites, dans un monde ou le tout à l’électronique semble prendre toute la place, Rétromobile est la pour rappeler que notre histoire ne dois pas être oubliée. Et, comme chaque année, le "Paris" fut réussi.
En effet, avec plus de 1000 véhicules exposés, 620 exposants dont près de 120 clubs automobiles, il semble que la passion du rétro soit loin de s’essouffler. Curieux, amateurs, collectionneurs et autre adorateurs de l'histoire, du design, du plaisir côtoient pendant ces quelques jours leur pairs, mais également leur ancètres, venus redécouvrir ces véhicules si chers à leur souvenirs, ces véhicules qui les ont promenés il y a bien des années de cela. 
Rétromobile, c'est le lien entre passion, histoire mais aussi nostalgie.
Que ce soit un ancien ouvrier, en émoi devant une Panhard 24 CT bi-ton flambant neuve lui rappelant les années 1970 alors même qu'il se trouvait au volant d'un modèle similaire, ou encore un ancien avocat les yeux pleins de joies devant un modèle de Ferrari 308 reflétant ses débuts bien des années plus tôt, tous sont venus pour la même raison. Comme un devoir de mémoire dans cette société qui aujourd'hui ne fait plus que consommer sans porter de valeur sentimentale à des choses finalement si simple. 
Et bien voila, Rétromobile c'est ce retour au source, cet amour porté au passé, à l'histoire. Imaginez vous, face à cette superbe BMW 507 exposée sur le stand BMW, happé par ses courbes si gracieuses, rêvant d'une époque révolue ou le simple fait de pouvoir flâner les cheveux au vent sur un fond de Cat Stevens, et serpentant sur les routes sinueuses de la côte d'azur par une belle journée de printemps. Pas besoin de montre, à cette époque on avait le temps, on savait apprécier le plaisir de la promenade, sportive ou non, au volant de chef d'oeuvre d'ingénierie, de design et de fabrication. 

Et bien tout cela, fort-heureusement peu être protégée par des Salon tels que Rétromobile, et le nombre exponentiel de visiteurs qui s'y présente le prouve. Tout comme l'exceptionnelle et tant attendu vente aux enchères organisée par la prestigieuse maison de vente aux enchères Artcurial, qui chaque année disperse certaines des plus belles collections et des plus beaux véhicules du monde. 
L'automobile ancienne est en berne ? Que Neni, avec cette année un résultat de près de 40 millions d'euros lors de cette vente, le Marteau de Maître Poulain et le bagout de Matthieu Lamourre, Pierre Novikoff ainsi que de l'équipe Artcurial on encore de belle année devant eux et prouve de l'importance du marché des véhicules anciens de nos jours. 
Véritables preuves de notre histoire, de notre passé, l'automobile de collection, bien qu'ayant connue sur les 15 dernières années une envolée bien trop importante se trouve aujourd'hui dans une phase de normalisation, ce qui va permettre à l'ensemble des passionnés de pouvoir profiter de leur amour pour l'automobile. 
D'ailleurs, en y réfléchissant, ne serait-ce pas le placement par excellence ? Connaissez vous beaucoup de placements financier qui vous permettent de pouvoir autant vous amuser, partir à l'aventure et revivre des sensations aujourd'hui éteintes dans les véhicules modernes ..? Ce n'est en tout cas pas un tableau qui vous apportera cela.